°Caractérisation des personnages

Suite à ma participation à un atelier « scénario vivant » animé par Luc Dellisse, je vous présente le personnage que j’ai créé: Benjamin.

Début de la trentaine, il mesure 1m85, pèse 75 kg et est plutôt svelte. Il n’a pas vraiment un physique désagréable, mais ne sait pas se mettre en valeur. Son allure générale est plutôt négligée. Il porte des vêtements larges et mal repassés. Ses cheveux sont trop longs et un peu gras. Il prend par contre un soin méticuleux à se raser de près pour paraître plus jeune. Benjamin fume, mais n’aime ni le goût ni l’odeur du tabac. Il pense que cette habitude ainsi que sa petite moue de dégoût à chaque bouffée lui donnent l’air cool.

Benjamin regorge d’une ambition exagérée. Il pense avoir reçu un don à la naissance : celui d’être un acteur fabuleux. Il n’a jamais suivi d’études d’art dramatique et considère les professeurs, tout comme la plupart des autres acteurs, comme des amateurs. Selon lui, le monde n’est pas assez intelligent pour se rendre compte du feu qui l’anime, ou trop effrayé de laisser son étoile émerger.

Il s’occupe de l’intendance sur les plateaux de casting/tournage depuis presque 15 ans. Il a passé autant de temps à ruminer sur son sort et à enchaîner les plans foireux pour « percer » sans parvenir à décrocher un rôle. Il ne postule jamais pour jouer un figurant.

Ses parents, avec qui il vit encore, ne sont d’aucun soutien. Ils ne comprennent pas son ambition et ne s’intéressent pas à grand chose. Son père, au chômage, passe ses journées devant la télé, et sa mère enchaîne les ménages.

Il n’a pas de véritable ami. Les quelques gars qui traînent avec lui sont soit mal dans leur peau, soit des ratés qui ne savent pas quoi faire d’autre. Benjamin se prend pour le leader de la bande, ce qui lui donne le droit de les dénigrer ou de les manipuler pour servir ses intérêts.

Il est d’un naturel assez agressif, n’a aucun humour et a l’impression que tout le monde se croit mieux que lui. Il essaie de donner le change en affichant un air supérieur et en étalant sa maigre connaissance, ce qui le dévalorise encore plus aux yeux des autres. Benjamin passe le plus clair de son temps dans un pub à regarder la télé et à commenter tout haut les programmes alors que personne ne l’écoute.

Au fond de lui, il vit très mal tous ces échecs et ce manque d’attention, mais ne réalise pas qu’il se saborde lui-même. Il n’a la notion ni des limites, ni du bien, ni du mal, et dans son esprit tout est bon pour parvenir à ses fins.

Benjamin prendra-t-il vie un jour?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s